0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Espace Vital

Espace Vital

Scénario : LF BOLLEE
Dessin : FABRICE MEDDOUR
Couleur : STEPHANE PAITREAU
Edition : GLENAT

Quant six personnes d’époques différentes, n’ayant a priori aucun lien entre elles, se retrouvent coincées dans une bâtisse angoissante. Quand le lecteur est lui-même un spectateur impuissant, vous tenez entre les mains un thriller inexplicable, où le moindre indice peut vous sauver.

 
 
Sneebs Garth a 39 ans. Il est célibataire, sans profession. Une vie des plus banales. Jusqu’au jour où il se réveille dans une mystérieuse chambre qu’il ne connait pas. Machinalement, il se douche, s’habille et sort de cette pièce qui donne sur un long couloir. Cette chambre porte le n°360, tout est angoissant. En bas des escaliers, il entend des voix qui l’incitent à les rejoindre. Autour d’une table, cinq personnes prénommées Helen, Abel, Nathan, Hans et Albert prennent le petit déjeuner. Ils sont comme Garth, ils ne se connaissent pas et ne savent pas pourquoi ils sont là. Mais le plus inquiétant est qu’il semble qu’ils vivent chacun à  une époque différente.
 


Le huis clos est en place et les questions surgissent. L’angoisse monte dans cette énorme bâtisse qui les abrite, d’autant qu’elle est entourée d’un épais brouillard et qu’une barrière invisible empêche de sortir des limites de la propriété.
 

 
Dès les premières cases, Laurent Frédéric Bollée plante le décor et nous fait tomber dans un thriller dont il est impossible de sortir avant la dernière page ; au même titre que les personnages. Ces six individus ne semblent pour le moment n’avoir aucun lien entre eux. Ils sont là, coincés dans cette maison terrifiante où certaines pièces sont bouclées, piégées. Lorsque les protagonistes semblent trop curieux, la demeure  se met à vibrer, leur fait perdre connaissance ou les déplace d’un endroit à un autre. Quant à l’extérieur, il n’est pas plus réjouissant. Une barrière invisible les fait prisonniers sauf à des endroits stratégiques et dangereux. Ainsi coincés dans ce huit clos, les questions surviennent : sont-ils morts ? l’un d’eux manipulerait-il les autres ? Et l’angoisse va monter d’un cran après les premières disparitions. Les personnages doivent s’organiser pour comprendre ce qui leur arrive.

Bref, vous l’aurez compris, le scénariste va bien vous manipuler petit à petit et bien malin celui qui pourra dénouer cette intrigue. A mi chemin entre du Stephen King pour l’ambiance angoissante et Agatha Christie pour le côté huis clos version 10 petits nègres, l’auteur tire les ficelles et nous délivre des indices par petites touches tout en apportant un dynamisme à son récit.
Pour maintenir cette tension, Fabrice Meddour est le complice idéal, bien secondé par Stéphane Paitreau, pour les couleurs. Elles sont sombres, les visages sont marqués par le stress, les gestes réfléchis.

Donc, attention, messieurs les auteurs, vous avez mit la barre très haute en plongeant le lecteur dans un album angoissant où une multitude de questions nous arrivent. L’album est tellement prenante que le lecteur se retrouve lui-même le septième personnage de l’histoire. Vous allez devoir nous livrer des indices afin que nous puissions résoudre ce mystère temporel et que nous puissions sortir indemne de ce récit.


Eric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 2738

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Dédicace NB Malvoulant
Voir la fiche produit
Quatre larmes sur un voile de ...
Voir la fiche produit
album Ariane Dabo 3 dédicacé
Voir la fiche produit
l'ultime chimère tome 2 - l'île
Acheter sur BD Fugue
l'ultime chimère tome 3 - la légende
Acheter sur BD Fugue
Sinclair tome 1
Acheter sur BD Fugue
louis
louis louis
Retourner en haut de page