0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article HABABA 2150

HABABA 2150

HABANA 2150 
 
Scénario : Thierry Cailleteau
Dessin et Couleurs : Héloret
Editions : Vents d'Ouest
 
 
Course poursuite dans la capitale de Cuba des années 2150 où deux grabataires se souviennent de leurs prouesses au milieu de la mafia locale. Un album sympathique et drôle dans un univers décalé.

 

 
Cuba 2190, Fidèle Castro est toujours au pouvoir ou plutôt son clone, son 6ème clone. Pendant que le pays subit de lourdes avancées technologiques dans un décor rétro, à la maison de retraite, deux faux grabataires se laissent chouchouter par leurs infirmières. Et quoi de mieux qu’un bon pique-nique au bord de l’eau pour se remémorer le passé et leur jeunesse dans les années 2150 ?
En ce temps, Rico était chauffeur de taxi volant et c’est lors d’une pause qu’avec Waldo, ils vont se retrouver au beau milieu d’un kidnapping d’une jeune fille en pleine rue. N’écoutant que leur courage, ils décident de prendre en chasse les mafieux auteurs de ce geste pour tenter de libérer la belle Peley Van Zant. Cet enlèvement est lié à la signature d’un gros contrat que doit réaliser son beau-père avec la pègre locale. Bref, autant dire que nos deux protagonistes se sont mis dans de beaux draps.
 

 Quelle drôle d’idée que de planter le décor d’une histoire dans un cuba des années 2150 ? Or il s’avère que ce choix est très judicieux car plutôt que d’inventer un nouveau monde, une ville imaginaire, les auteurs ont choisis un pays connu de tous, ce qui permet de donner une certaine véracité au récit.
 

Cuba est connu à ce jour pour être un pays rétro, vivant sous embargo. Ici en 2150, Cuba garde son aspect rétro mais toute la technologie a évolué ainsi que les contacts avec les mondes extérieurs, ce qui donne un cuba à la « Men in black ».
Niveau histoire, le lecteur va être embarqué dans une course poursuite hyper rythmée et drôle, mêlant subtilité verbale et visuelle et heureusement car le récit en lui-même ne nécessite pas le besoin de grande réflexion. Cet album permet de passer un moment agréable dans un univers original.
Héloret de son pseudo offre un travail soigné quelques soient les plans utilisés avec des personnages et des décors dynamiques qui apportent un plus à cet album sans pour autant révolutionner le genre.
 
 

Eric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3627

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

anachron tome 6 - la main de krothal
Acheter sur BD Fugue
aquablue tome 11 - la forteresse de sable
Acheter sur BD Fugue
aquablue tome 9 - le totem des cynos
Acheter sur BD Fugue
gioux
espace pub chaillé
Retourner en haut de page