0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Il s'appelait Ptirou

Il s'appelait Ptirou

Scénario : Laurent Verron
Dessins et couleurs : Yves Sente
Édition : Dupuis

 
 
En cette veille de Noël, Pierre, Marc et Marie attendent leur oncle Paul de pied ferme ! Les enfants espèrent que leur oncle va leur raconter une histoire pour attendre la venue du père Noël. C’est ainsi que Paul va leur raconter l’histoire d’un jeune orphelin et de sa traversée transatlantique. Une traversée pour le moins mouvementée.
Une nouvelle aventure de Spirou vue par... Une plongée dans l’histoire du plus célèbre groom de la planète. Un magnifique hommage tant narratif que pictural au créateur de Spirou : Rob Vel. Un véritable chef d’œuvre !  

 


Si le froid a envahi les rues de Charleroi, cette veillée de Noël 1959 est des plus chaleureuses pour Andrée et Paul. À peine arrivés chez Christiane, leurs neveux et nièce, Pierre, Marc et Marie assiègent leur oncle Paul. Ils ne veulent pas de cadeau, non, ils souhaitent juste que leur oncle leur raconte une
 
histoire, pour les faire patienter. Il faut dire que les contes de Paul sont légendaires. Ainsi débute son récit à Paris au siège de la Compagnie Générale Transatlantique, en 1929. Après avoir présenté les personnages clefs, monsieur de Sainteloi le directeur général, sa fille Juliette et un jeune acrobate belge orphelin surnommé Ptirou ; l’histoire peut commencer. Après avoir été contraint à des licenciements économiques, monsieur de Sainteloi profite d’un voyage d’affaires à New York pour emmener en croisière sa fille atteinte d’une insuffisance cardiaque. Parallèlement, Ptirou, qui rêve d’Amérique, s’introduit sur le paquebot comme passager clandestin. Heureusement, il va rencontrer les bonnes personnes qui vont régulariser sa situation. Parmi elles, Juliette ne va pas être insensible aux charmes du jeune acrobate. D’ailleurs, ce dernier trouve également Juliette fort jolie. Malheureusement, la traversée ne va pas se dérouler correctement et la présence à bord de Ptirou pourrait bien se révéler utile pour de nombreux passagers et membres d’équipage.
 

Cette histoire commence comme un conte de Noël. Mais, très rapidement, on comprend qu’il ne s’agit que d’un prétexte pour raconter quelque chose de beaucoup plus fort. Si parfois la ficelle du flash-back est grossière ; ici, elle est parfaitement maîtrisée ! A tel point que les deux périodes deviennent indissociables. Par la suite, on assiste à une rencontre et à un premier amour, lors d’une croisière transatlantique, en 1929, entre deux grands enfants. Entre le mousse acrobate et orphelin et la fille du directeur général de la CGT, un lien fort va se créer et marquer leur destinée à jamais. Ce jeune mousse va également marquer un stewart qui s’en servira,  quelques années plus tard, pour en faire un personnage de bande dessinée. Ce dessinateur, c’est Rob’Vel, le papa de Spirou ! Cet album rend ainsi hommage au dessinateur français autant qu’à l’origine de son inspiration. Pour les spécialistes, l’histoire paraîtra forcément simpliste : les ficelles et les personnages seront rapidement identifiés. Néanmoins pour le commun des lecteurs (dont je fais partie), l’album comporte énormément de rebondissements dont le dernier est certainement le plus intéressant. L’histoire ne manque donc pas de rythme et on prend énormément de plaisir à lire les aventures de ce Ptirou.



Aucun doute, Laurent Verron appartient à une génération brillante de scénaristes, dignes héritiers des Roba et autre Franquin. Côté dessin,  le plaisir est également au rendez-vous. L’alchimie entre le dessin et le scénario fonctionne à merveille. Yves Sente, grâce à un trait énergique, réussit à rendre à merveille l’atmosphère de cette période grise de notre histoire. Surtout il revient au style originel et presque oublié dans la bande-dessinée franco-belge. C’est bien simple en lisant ce Ptirou, on plonge littéralement dans cette période bien particulière de notre histoire faite de lutte de classes, de migrations et de voyages transatlantiques.
 
Depuis plusieurs années, la collection Le Spirou de s’est révélé être un ensemble d’albums très réussis. Parmi toutes ces œuvres magistrales ce Il s’appelait Ptirou s’affirme réellement comme le joyau de la couronne. Absolument magistrale et magnifique !!
 

Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3068

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Brumes sanglantes
Voir la fiche produit
Planche l'Or et le Sang tome ...
Voir la fiche produit
20 ans du guerre
Voir la fiche produit
Pierre Tombal - compil' tome 1 - l'amore l'amour !
Acheter sur BD Fugue
Épervier bleu (L') tome 1 - L'épervier bleu (édition 1948)
Acheter sur BD Fugue
Spirou et Fantasio - la Quick Super
Acheter sur BD Fugue
sobd
sobd jimm
Retourner en haut de page