0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Island 1. Deus ex machina

Island 1. Deus ex machina


Island 1. Deus ex machina
 

Scénario : Sébastien Mao
Dessins : Pierre Walch
Couleurs : Sandrine Cordurié
Éditions : Bamboo

Des d’enfants échoués sur une île déserte vont devoir faire face à une multitude d’événements les plus étranges les uns que les autres, tout en apprenant des bases de survie. L’histoire d’un simple naufrage va basculer au fil des pages vers un univers beaucoup plus complexe.
 


Island met en scène un groupe d’enfants échoué sur une île, en apparence déserte, après un naufrage lors d’une sortie en catamaran. Alex, passionné de survie, va mettre à profit son savoir en la matière. Au départ seul tel un Robinson Crusoé, il va rapidement être rejoint par Charly avec qui il partageait son embarcation. Tous les deux vont devoir se débrouiller seuls et parer au plus pressé comme rendre potable de l’eau, construire un camp avec une cabane et réaliser des signaux de détresse. Peu à peu ils vont découvrir les abords de l’île et retrouver d’autres compagnons de sortie. Intrigués puis effrayés par des bruits et des faits étranges, ces survivants en herbe vont se rendre compte que beaucoup de détails clochent sur cette île et qu’un mystère s’y cache.
 


Ce premier tome bourré de mystères met du temps à installer l’histoire en elle-même. Ce qui est au départ un naufrage classique sur une île déserte va de plus en plus se complexifier. L’ambiance rappelle au départ la série télévisée Lost pour se diriger ensuite vers quelque chose rappelant la bande-dessinée Seuls. Sans dévoiler les péripéties du récit, on peut dire qu’une suite d’épreuves attendra les six naufragés et qu’un enchaînement d’événements risquera de perturber certains lecteurs, notamment les plus jeunes et leur fera perdre le fil pendant un moment. Les autres passeront leur temps à deviner la fin de l’histoire, mais celle-ci tend tellement à s’accélérer après une découverte des enfants, qu’ils finiront par se demander si cet album n’est pas un one-shoot. Mais avant tout cela on aura plaisir à apprendre des rudiments de survie avec Alex, le premier personnage que l’on découvre, muni d’un guide que l’on retrouvera en fin d’album. Raillé par ses camarades, un peu à la marge, il incarne une envie de découverte et d’aventures propre au plus jeune âge. Dans son élément malgré la rudesse de sa situation, il montre que n’importe qui peut se révéler et se dépasser dans la difficulté avec un peu de débrouillardise et de méthode.
 


D’un point de vue graphique les couleurs sont très agréables. Intenses sans être excessivement chargées, elles nous font voyager dans un paysage tropical. Elles accompagnent des personnages enfants tout en rondeur mais sans candeur : c’est comme si on a voulu dessiner des adultes en les rajeunissant. L’univers du début de l’histoire rappelle des livres et films d’aventures parlant d’îles désertes, de bateaux pirates et bien sûr de naufrage.
 

Cet album parlera aux plus jeunes par son côté aventure mais aussi aux adultes qui comprendront rapidement que ce premier tome a surtout comme utilité d’installer des pièces sur un immense plateau de jeu.
 


Philippe
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3627

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Dédicace en pied Marius
Voir la fiche produit
Dédicace en pied + album
Voir la fiche produit
Album plus dédicace en pied
Voir la fiche produit
Album plus dédicace en pied
Voir la fiche produit
Zoé et Pataclop tome 2
Acheter sur BD Fugue
freezing tome 16
Acheter sur BD Fugue
ethnicity 01 tome 3
Acheter sur BD Fugue
gioux
espace pub chaillé
Retourner en haut de page