0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article L'espion de César 2.La chienne d'Hadès

L'espion de César 2.La chienne d'Hadès

Acheter sur BD Fugue
L'espion de César
2. La chienne d'Hadès
 
Scénario: Jean Pierre Pécau
Dessin et couleurs: Fafner
Éditions:  Delcourt
 
Tout occupé à sa conquête de la Gaule, César a laissé les clefs de Rome aux deux autres membres du triumvirat. Mais la famine guette car les bateaux de blé égyptien n'arrivent plus. César fait donc de nouveau appel à Coax, son espion gaulois pour mener une enquête à haut risque dans les bas fonds romains comme dans les hautes sphères du pouvoir. Un enquête qui va voir ressurgir un fantôme tout droit sorti du passé...
Jean Pierre Péau et Fafner poursuivent leur récit de la prise du pouvoir de la Gaule par César à travers le regard blasé de son espion gaulois. Un récit viril qui se montre rapidement addictif.
 

Après sa mission auprès les Helvètes réussie, César a affranchi Coax, son esclave et espion. Il lui a également donné le nom de l'assassin de sa famille. Malheureusement, la vengeance, même assouvie, laisse un goût amer que le Gaulois tente de noyer dans les fleurs de lotus. Si Coax tente d'oublier, César lui n'oublie jamais et il fait de nouveau appelle à son espion. Alors qu'il est tout occupé à conquérir la Gaule, Rome souffre de la famille. Le blé égyptien n'arrive plus et lorsque les Romains ont faim, les régimes sont rapidement balayés. César demande donc à Coax de mener son enquête à Rome. Flanqué du centurion Titus, Coax s'enfonce dans Subure, le quartier populaire et explosif de Rome. Il découvre que les Populares font  fermer toutes les auberges, que des mercenaires mettent de l'huile sur les braises et que tout ce petit monde est aux ordres d'une femme qui se fait appeler la chienne d'Hadès. Un mystère de plus pour Coax qui est loin de s'imaginer que son passé va revenir le hanter...

Sa vengeance assouvie, on aurait pu penser que Coax allait rentrer dans le rang et disparaître. C'était mal connaître César. Le membre du triumvirat ne lâche pas si facilement son personnel, surtout lorsqu'il est aussi efficace que Coax. C'est ainsi que le conquérant de la Gaule envoie son espion mener une enquête à haut risque à Rome. Pour le lecteur, c'est une immersion en 3D et en réalité virtuelle dans la vie des quartiers populaires de la capitale de la République. On y découvre une cité où règne la violence et tous luttent pour survivre. Mais Coax doit également enquêter dans les alcôves du pouvoir et Jean-Pierre Pecau nous montre, en arrière-plan, les circonstances de la prise de pouvoir par le divin Jules César. Ce n'est pourtant pas lui qui est au centre de l'intrigue mais bien Coax. L'ancien gladiateur est comme un poisson dans l'eau trouble dans le marigot romain comme dans les hautes sphères du pouvoir. Sa liberté d'opinion, comme de ton, lui attire autant la sympathie du lecteur que l'antipathie de ses adversaires. Mais là, ce sont ses muscles et sa technique  qui prennent la relève. On a donc un héros tourmenté et attachant mais également toute une palette de personnages secondaires. Je passe sur Titus, le vaillant et fidèle centurion pour m'arrêter sur la gente féminine: les personnages de Claudia ou des espionnes égyptiennes. Attention, on est loin de James Bond même si la sensualité est présente à tous les niveaux. Les égyptiennes sont aussi belles que leur maîtresse et Claudia, la bien nommée, est un subtil mélange de Claudia Cardinale et Béatrice Dalle! Les personnages masculins oscillent entre virilité extrême et sournoiserie à la manière d'un récit d'heroic Barbare à la Conan le Cimmérien. Ce parti pris de Fafner est frappant avec des visages émaciés et des musculatures sculpturales. Il n'en reste pas moins que certains gros plans sont absolument magistraux. Ils complètent parfaitement une mise en page avec des grandes vignettes, souvent sans cadre, qui donnent beaucoup de rythme. Il ne faudrait cependant pas oublier les scènes de baston, indispensables à ce genre de récit, qui ne sont pas s'en faire penser aux plus grands classiques du genre. L'ensemble est complété par une colorisation pale où les tâches vives (rouge,  verte...) sont les bienvenues pour marquer l'importance d'un personnage ou d'un objet.

C'est donc un récit d'espionnage picaresque sur fond de prise de pouvoir par César, une histoire de vendetta à plusieurs étages, un récit auquel on s'attache rapidement.


Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 4048

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Perdus dans les couloirs du temps
Voir la fiche produit
Prise d'otage en Aveyron
Voir la fiche produit
album Ariane Dabo 3 dédicacé
Voir la fiche produit
album Ariane Dabo dédicacé
Voir la fiche produit
De cape et de crocs tome 8 - le maître d'armes
Acheter sur BD Fugue
princess Jellyfish tome 5
Acheter sur BD Fugue
twinkle stars tome 3
Acheter sur BD Fugue
Ben Hamida
Mazel porcel
Retourner en haut de page