0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article La drôle de guerre de Papi et Lucien 3.Mission: Sahara !

La drôle de guerre de Papi et Lucien 3.Mission: Sahara !

La drôle de guerre de Papi et Lucien
3. Mission : Sahara !
 
Scénario : Fabrice Erre
Dessin et couleurs : Téhem
Éditions : Auzou

 
Arrivés à Brazzaville, Lucien et Papi ne comptent pas oublier la résistance. Ils se portent volontaires pour une mission à haut risque et, contre toute attente, le général De Gaulle accepte de leur confier. Ils vont donc devoir récupérer toute l’or de France au nez et à la barbe des collabos et des nazis.
Nouvelle aventure pour Papi et Lucien qui conserve les mêmes ingrédients : humour décalé, faits historiques véritables et ouverture culturelle.
 

Papy et Lucien ont rejoint la France Libre : après un long périple maritime, ils sont en sécurité à Brazzaville. S’ils participent aux réunions, leur enthousiasme et leur témérité tranchent face à la timidité des généraux. Il faut dire que l’heure est grave ! La guerre est une affaire de gros sous et les caisses de la France Libre sont désespérément vides ! C’est alors que le gouverneur évoque l’idée de cambrioler une banque. Pas un simple braquage mais plutôt une opération de sauvetage : à l’armistice l’or de la Banque de France avait été transféré en AOF, à Dakar et Pétain s’apprête à rapatrier cette fortune pour la donner aux nazis. Contre toute attente, Le général accepte de confier cette mission à haut risque à Papi et Lucien. Ils vont donc devoir aller récupérer l’or en plein Sahara puis l’emmener à Alexandrie où ils seront pris en charge par les alliés anglais. Débute alors une course contre la montre. D’autant que toutes les troupes nazies sont à leurs trousses. Et parmi elles, le plus virulent est une vieille connaissance, Helmut, bien décidé à se venger et à les doubler...

Raconter l’histoire aux enfants de 7 à 77 ans sur un ton humoristique, tel est le leitmotiv de Fabrice Erre. Celui qui fut professeur d’histoire dans une ancienne vie, sait parfaitement que le bon pédagogue est celui qui mélange petite et grande histoire et qui sait incarner les grands et les petits personnages. Avec cette série, nous suivons les périples de Lucien et de son grand-père. La mère du premier et fils du second est une aide-de-camp du général De Gaulle qui met la pression sur le chef de la France Libre afin que ses proches soient en sécurité. C’est ainsi qu’on avait laissé nos deux apprentis résistants à Brazzaville. Et c’est là qu’on les retrouve, mais de sécurité, il n’en est pas forcément question. Face aux poltrons, Lucien et Papi ne rêvent que d’héroïsme, de bravoure. C’est ainsi que, lorsque le gouverneur de Brazzaville évoque une nouvelle mission périlleuse, seul notre duo intergénérationnel se porte volontaire et le général est bien obligé d’accepter. Les voilà donc en partance pour Dakar, capitale de l’AOF. Une façon de nous apprendre que l’empire colonial français ne se retrouvait pas dans son ensemble derrière De Gaulle. Une fois sur place, Lucien et papi sont contraints de prendre des initiatives et des risques pour récupérer l’or de France et ainsi éviter qu’ils ne financent l’effort de guerre nazi. Amateurs de Morfalous, passez cependant votre chemin, point de fusillade et de sexe ici ! C’est un album familial, que diable !  Mais Fabrice Erre souhaite également ouvrir l’esprit des lecteurs et nos combattants vont troquer leur camion contre une autochenille Citroën, vestige de la croisière jaune. Ouverture historique et culturelle, mais aussi critique de notre société actuelle. Lucien et Papi vont devoir faire équipe avec Coco, un perroquet faisant fonction d’assistant. Malgré sa mémoire limitée, Coco enregistre des messages vocaux, assure la sécurité du véhicule et vous rappelle de faire vos lacets. Toute ressemblance avec nos smartphones modernes est bien évidemment assumée. Au dessin, c’est Téhem qui officie. Son style proche de l’école de Charleroi fait merveille. Jouant sur les stéréotypes, chaque personnage devient un petit bijou d’humour. Le risque dans cette situation, c’est de prolonger les préjugés paternalistes et colonialistes. Rien de mieux alors que l’humour pour éviter cet écueil et la République se charge de nous rappeler l’importance de l’égalité. Il ne faudrait pas oublier les décors. Certes, le désert est facile à représenter, mais Téhem y  insère toujours une petite touche humoristique et bienvenue. Quant au décalage entre l’Aride Afrique et l’humide Londres, elle est aussi hilarante que joliment illustrée.
 
Pari réussi pour Fabrice Erre et Téhem qui racontent la 2e Guerre mondiale avec une bonne dose d’humour et d’ouverture culturelle.
 

Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 5015

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Fynsterland T1
Voir la fiche produit
Le Vieux Docteur A T Still ...
Voir la fiche produit
Planche A3 issue d'un album
Voir la fiche produit
malika secouss tome 3 - crache ta joie
Acheter sur BD Fugue
Tiburce tome 1 - soleil zoreil
Acheter sur BD Fugue
Z comme don Diego tome 2 - la loi du marché
Acheter sur BD Fugue
annonce boutique
espace pub Appréhendez la bande desinnée autrement
Retourner en haut de page