0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article La nef des fous T11

La nef des fous T11

Acheter sur BD Fugue
La nef des fous
T11. Coup de théâtre
 
Scénario, dessin et couleurs : Turf
Éditions : Delcourt

 
Vexé et jaloux, le sergent Bonvoisin a décidé de reprendre l’enquête sur le kidnapping de la reine. Mais à Eauxfolles, l’habitude veut que rien ne se déroule sans problème et ça, c’est toujours pour notre plus grand plaisir.
Turf poursuit sa Nef des fous sur un mode chronique de la vie quotidienne absolument hilarant.
 

Depuis que la reine a été kidnappé, rien ne va plus à Eauxfolles. Mais ces turpitudes, Pacôme Leboulet et Célestin Parfait  n’en ont que faire. Les deux pages chargés de l'entretien du palais se dirigent vers le théâtre de la coursive Alphonse le fourbe. Leur objectif n'est pas de nettoyer mais plutôt de perquisitionner méthodiquement une scène de crime. En effet, sous des déguisements très convaincants, se cachent les inspecteurs Baltimore et Bonvoisin. Évidemment, le sergent a pris un soin tout particulier a falsifier les documents pour opérer tranquillement mais, lorsque le duo de choc croise une patrouille, Baltimore entre véritablement dans la peau de son personnage et patatras ! Catastrophe !! Cela se termine dans les serres royales. S'engage alors une course poursuite dans les couloirs du château déjà sous haute tension en raison d'un déficit budgétaire croissant. A moins que cela ne soit causé par l'invasion de dindes sauvages. Et les trafiquants de coloquinte, ne sont-ils pas responsable de ce chaos ? Bref, une journée comme les autres à Eauxfolles où se prépare tout de même un spectaculaire coup de théâtre…

Il y a 30 ans, Turf démarrait ce qui passera à la postérité comme l’œuvre de sa vie : La Nef des fous. Après quelques années a concocter d'autres projets aussi décalés et savoureux, l'auteur avait repris sa série fétiche,  choisissant de se centrer sur 2 personnages secondaires mais oh combien sympathiques : les inspecteurs Baltimore et Bonvoisin. C'est ainsi que l'on retrouve le duo déguisé en pages afin d'examiner méticuleusement la scène de crime. Il faut dire que l’heure est grave ! La reine a été kidnappée, le trafic de coloquinte s'intensifie, une faille est apparue en plein cœur du palais et c'est l'inspecteur Roussin qui mène l'enquête ! Comment ? Vous ne voyez pas le rapport ? C'est fort probablement que vous ne connaissez pas encore cette savoureuse comédie. Le principe est pourtant des plus simples, sur le papier : c'est un monde de fou ! Il est donc, presque, inutile de chercher la moindre logique. C'est pour cela que la lecture débute par une improbable péripétie avant que l'auteur ne se décide à nous en dévoiler la genèse. Le principe n’est certes pas original mais Turf y rajoute une partie du style "brèves de comptoir" absolument hilarante. On se croirait presque dans le journal du soir de la chaîne d'info en continu d’Eauxfolles. C'est suffisamment bien fait pour que le lecteur ne se rende pas compte que l'intrigue n’avance pratiquement pas car, à la manière de George Lucas ou de Luc Besson, seul la psychologie des personnages la fait avancer. Pour prolonger la comparaison, c'est totalement immersif ! Cet aspect est renforcé par le trait caricatural de Turf. Que ce soit dans un monde réel comme dans Magasin sexuel ou plus fantastique comme le Voyage improbable, l'artiste reste fidèle un style reconnaissable entre tous. Cela lui permet de créer des personnages entiers qu'on aime détester (à moins que cela ne soit l'inverse). Malgré leur grand nombre, la différenciation est aisée et leur caractère simple à saisir. Les décors sont toujours aussi déjantés mais c'est surtout la mise en page qui étonne. Une nouvelle fois, elle se met au service de la folie de l'histoire avec des escaliers qui ne tournent pas rond, des véhicules improbables qui les dévalent à toute vitesse et des rideaux qui jouent au pendule. Et puis, comme le titre le laisse présager, vous pouvez vous attendre un sacré coup de théâtre.

C'est donc avec un immense bonheur que l’on suit les aventures hilarantes du bon roi Clément XVII et de son peuple d’Eauxfolles.


Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 5075

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Les Gastéropotes - Florilège Bis
Voir la fiche produit
The Babe tome 1
Voir la fiche produit
Robur le conquérant
Voir la fiche produit
Le Village aérien - édition Noir ...
Voir la fiche produit
Cagliostro tome 1 - le pacte avec le diable
Acheter sur BD Fugue
spawn ; de sang et d'ombre
Acheter sur BD Fugue
Harry et compagnie tome 1 - l'école c'est pas sorcier
Acheter sur BD Fugue
bizzari
galland bizzarri
Retourner en haut de page