0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Le concile des arbres

Le concile des arbres

Scénario : Pierres Boisserie
Dessin et Couleur : Nicolas Bara
Editions : Dargaud
 
«Le concile des arbres» n’est pas seulement une très belle  intrigue paranormale en pleine forêt, c’est surtout l’occasion de découvrir Pierre Boisserie dans un autre univers et de mettre sous les projecteurs l’énorme talent graphique de Nicolas Bara.
 
En pleine forêt, l’hôpital Royal pour femmes et enfants, dirigé par Amilcar Tournepied, rencontre des nuits très agitées. Tous les jours vers minuit, sept jeunes pensionnaires sont pris de curieux rituels, ils montent sur le toit de l’établissement, entrent en transe, les yeux dans le vide et se livrent à une danse incompréhensible, délivrant un langage inconnu. Ni la nurse Wilma, ni le Docteur Rufus Mortemain ne trouvent d’explications à ce phénomène paranormal.



Le ministère des affaires privées envoi sur place ses deux meilleurs agents, spécialistes des phénomènes paranormaux: la sensuelle Artemis d’Harcourt et l’élégant Casimir Dupré. Leurs flairs et leur ténacité sont deux atouts majeurs pour mener l’enquête au plus profond de cette forêt qui semble conserver des secrets remontant à la nuit des temps où les druides étaient capables d’invoquer les dieux et les forces obscures.
 
On connaissait le talent de Pierre Boisserie à construire des intrigues politico-financières avec «Dantès» et «La Banque» mais il faut noter qu’il est tout aussi doué pour aborder un univers fantastique. Le scénario est bien construit, les actions et rebondissements s’enchainent avec facilité, on ne s’ennuie pas un seul instant. Quant aux personnages d’Artemis et Casimir ne se contentent pas de mener leur enquête, ils imposent leurs présences, leurs caractères tel deux grands acteurs de cinéma. Les seconds rôles sont tout aussi charismatiques.



Bien sûr, tout ceci est largement embarqué par le graphisme de Nicolas Bara. En étudiant sa biographie, on s’aperçoit que Nicolas est surtout dans l’industrie du jeu vidéo. Son dernier album remontant à 2006 avec déjà Pierre Boisserie au scénario. Il est évident que ses choix professionnels n’ont rien à voir avec son talent.

Car quel talent! Ses dessins sont fouillés, minutieux, détaillés. Il utilise à merveille tous les différents angles de vus existants. Son découpage est rythmé, ses personnages sont expressifs, identifiables. Sa mise en couleur donne le ton, c’est tout simplement magnifique, un beau coup de cœur en espérant revoir prochainement Nicolas Bara dans le monde de la BD.



Eric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 4193

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Iznogoud tome 5 - des astres pour iznogoud
Acheter sur BD Fugue
Mac coy tome 14 - le désert des fous
Acheter sur BD Fugue
Templier de Notre-Dame (Le) tome 2 - La nuit du Golem (édition ...
Acheter sur BD Fugue
conan
josse FAR CRY
Retourner en haut de page