0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Le haut palais, T1 : Le pacte d’Obsidian.

Le haut palais, T1 : Le pacte d’Obsidian.

Le haut palais, T1 : Le pacte d’Obsidian.
Scénario : Mike Carey.
Dessin : Peter Gross.
Couleur : Fabien Alquier.
Editeur : Glénat.

 

 
Le jeune Moth est vendu par sa mère comme esclave au clan Aldercrest car l’intendant du Lord, Cael Extat, a détecté quelque chose de particulier chez cet enfant. Ce jeune garçon va alors découvrir le haut palais et ses mystères et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela s’annonce passionnant !
 
 

 

Tout commence par le « recrutement » d’esclave par l’intendant dans un petit village reculé du royaume d’Ossaniul. Moth doit quitter sa famille car sa mère l’a cédé  à Cael Extat pour pouvoir subvenir aux besoins du reste de la famille. Sur le chemin du retour, celui-ci montre des capacités surprenantes lors d’une embuscade tendue par des brigands.



Le garçon est impressionné voire apeuré par cet homme qui va rapidement lui expliquer l’histoire du royaume et notamment celle d’une forteresse aussi démesurée qu’inaccessible : le Haut Palais. C’est d’ailleurs là qu’ils se rendent et Moth découvre alors sa nouvelle vie et son nouveau métier d’esclave : couvreur. En effet, dès son arrivée, les maitres d’internat se disputent pour pouvoir enrôler le jeune garçon mais c’est finalement Fless qui parvient à recruter Moth et qui va s’occuper de son apprentissage.
 


La découverte de ce nouveau monde l’angoisse jusqu’au jour où il fait la connaissance d’Obsidian, une mystérieuse entité prisonnière des lieux qui lui parle dans son sommeil. Si Moth fait ce qu’il lui demande, Obsidian lui promet fortune et gloire. Va-t-il accepter ce marché ?

        Le scénario de ce récit fantastique est captivant ! Mike Carey imagine un monde dans lequel la magie et la religion ne font qu’un. De plus, l’intrigue est axée sur un seul lieu et sur peu de personnages principaux ce qui permet de comprendre assez rapidement les liens qui commencent à se tisser entre eux même si on ne comprend par encore vraiment ce que l’énigmatique Cael Extat attend du jeune Moth.
 


        Le dessin de Peter Gross joue aussi dans la qualité de cet opus. En effet, son dessin est à la fois magnifique et fascinant, notamment pour les pleines pages. Il nous projette tout de suite dans une sorte d’époque médiévale ce qui donne une atmosphère étrange et déroutante à récit uchronique. Tout cela est d’ailleurs renforcé par le superbe travail de Fabien Alquier sur les couleurs.

        Pour conclure, on peut dire que ce tome 1 pose les bases d’une série qui s’annonce envoûtante et que je vous conseille donc vivement de découvrir !



François
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 2738

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

MaisonDe Retraite MDR
Voir la fiche produit
Couverture t2 Malvoulant trait
Voir la fiche produit
Crayonné original page 6 T1
Voir la fiche produit
Brezza In vino veritas
Voir la fiche produit
la vérité sur les chiens
Acheter sur BD Fugue
Le prince de la nuit tome 7 - La Première mort
Acheter sur BD Fugue
glaucos tome 3
Acheter sur BD Fugue
louis
louis louis
Retourner en haut de page