0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Le Venin T02

Le Venin T02

Acheter sur BD Fugue
LA VENIN
TOME 2 - LAME DE FOND

Scénario : Laurent Astier
Dessin : Laurent Astier
Couleurs : Laurent Astier
Editions : Rue de Sèvres

 
Août 1900, « La venin » poursuit sa course poursuite contre les assassins de sa mère avec un bon nombre de personnes à ses trousses. Mais peu importe, l’esprit de la vengeance a sonné et ce n’est pas le pervers révérend Alister Coyle qui va lui barrer le passage. Un nouveau Far West, violent, impitoyable et sans pitié, décrit sous le trait de Laurent Astier qui explose avec cette série que nous ne pouvons que vous conseiller.
 

Après le meurtre du gouverneur Mc Grady, les tuniques bleues sont à la poursuite de l’assassin. Les deux détectives de l’agence Pinkerton le sont également. Les éléments sont maigres pour retrouver la trace de « La Venin » qui se serait enfuie par le train avec l’aide d’un indien. La tête d’Emilie est maintenant mise à prix, ce qui va également attirer tous les chasseurs de primes. Pour vivre dans l’anonymat, Emilie va se déguiser en nonne et va trouver refuge dans un orphelinat. Une destination qui n’est pas due au hasard mais au simple fait qu’il est dirigé par le révérend Alister Coyle, ancien membre du groupe qui a abusé et tué sa mère. Il est temps de rendre justice et de débarrasser la ville de cet être malsain sous les yeux de Dieu.
 

 Ce second volet entraîne Emilie vers une nouvelle destination, une nouvelle cible responsable de son malheur. Compte tenu de ses objectifs, on pourrait être tenté moralement de ne pas cautionner les actes de « La Venin ». Mais il en est tout autre, les meurtriers de la mère d’Emilie sont des personnes abjectes et le lecteur ne peut être que sensibilisé et s’attacher au personnage principal de cette série. D’autant plus que Laurent Astier a trouvé dans le révérend une personne des plus détestables. Il manipule des jeunes filles et profite de sa situation pour abuser d’elles sous le couvert de la religion. Deux sujets abordés de plein fouet dans cet album où l’auteur ne se gêne pas pour montrer sa façon de voir les choses.
 


L’album s’en trouve ainsi très moraliste mais également très dynamique car « La Venin » est avant une aventurière, une vengeresse qui est là pour survivre par tous les moyens pour mener sa quête.
On appréciera également toutes les parties flash-back de cet album sur la jeunesse d’Emilie, autant d’éléments permettant de comprendre les réactions de cette jeune femme à l’âge adulte et ainsi d’avoir beaucoup de compassion pour s’attacher définitivement au personnage. Il ne faut pas oublier également que l’auteur ne cache rien des conditions de vie du Far West, ce qui donne encore plus de réalisme à la situation.
 


Côté dessin, le trait semi réaliste de l’auteur Astier se colle parfaitement au scénario, le découpage est rythmé, entraînant, impossible de poser l’album avant la fin.
A en voir le nombre de lecteurs que suscite cette nouvelle série, « La Venin » a de beaux jours devant elle, ses futures victimes un peu moins.


Eric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3542

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

L'affaire des affaires tome 3 - manipulation, premier mouvement
Acheter sur BD Fugue
Hollywood 1910
Acheter sur BD Fugue
aven tome 1 - les lois de l'attraction
Acheter sur BD Fugue
tanco
ortiz Galland
Retourner en haut de page