0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Les Mantes religieuses 1.L'évasion de l'araignée

Les Mantes religieuses 1.L'évasion de l'araignée

Acheter sur BD Fugue
Les mantes religieuses
1. L’évasion de l’araignée
 
Scénario : Sophie Flamand et Bernard Swysen
Dessin et couleurs : Christian Paty
Éditions : Soleil

 
Lorsqu’une religieuse engage une jeune oie sans expérience et un petit voleur de grand chemin pour libérer le roi des griffes de l’immonde traître Charles le Téméraire, on peut s’attendre au pire ! Mais le pire, c’est toujours ce qu’il y a de plus drôle !
 

Sans savoir ce qu'il se passe, Blanche de l’Oye est extirpée du château familial. Sans comprendre ce qu'il se trame, Arnaud Archambelle est échangé sur le bûcher préparé à son intention. Tous deux se retrouvent au couvent de la congrégation des sœur contemplatives de Sainte Marie Madeleine. L’abbesse Pulchérie de la Passion leur confie un mission. Ils doivent se rendre à Péronne afin de libérer le roi Louis XI des cachots du duc de Bourgogne, Charles le Téméraire. Grimés en nonnes, le voyage se déroule sans anicroche mais, une fois sur place, les espions du bourguignon ont vite fait de les repérer. Arrêtés, ils réussissent tout de même à s'évader grâce à l'intelligence de Blanche. Mieux, ils réussissent à repérer le roi et grâce à une manœuvre héroïque d'Arnaud, le trio s'échappe du sombre château. S'ensuit alors une chasse à l'homme rocambolesque durant laquelle les fuyards ne pourront compter que sur leur propre talent. Heureusement, les hommes du duc de Bourgogne ne sont guère plus doués. Et puis, l’abbesse va dépêcher ses meilleures disciples afin de ramener l'araignée sur le trône de France.

Je dois bien avouer une certaine attirance pour les bonne sœurs. Ne cherchez pas une quelconque déviance à mon aveux, tout au plus puis-je affirmer pour ma défense que voir des religieuses sur une couverture d'album suffit souvent à me donner envie de l'ouvrir. Il faut dire que c'est une promesse d’anti-héroïne ! Pour en finir avec cette couverture, comment ne pas parler du titre et de son intrigant jeu de mots. Bref, on l'aura compris, à peine l’a-t-on entre les mains qu’on a envie de l'ouvrir, cet album. Et là, le lecteur se retrouve embarqué dans un kidnapping suivi d'une évasion spectaculaire sans très bien savoir quel lien unit les deux événements. Heureusement pour nous, les scénaristes Sophie Flamand et Bernard Swysen décident de ralentir le rythme afin de nous expliquer les tenants et les aboutissants de cette intrigue. Les deux héros ont été choisis par l’abbesse de Loches afin de libérer sur le roi de France Louis XI des griffes de l'imposteur Charles le Téméraire. Si le voyage aller est réduit à une simple ellipse, l'évasion du roi va être nettement plus développée et rock n' roll ! Il faut dire que les deux héros vont se révéler être des anti-héros. Redoutable transformiste, le talent d'Arnaud semble sans intérêt. Quant à Blanche, son intelligence foudroyant semble conditionnée à la présence, intermittente, d'un mystérieux hibou. Sans génie, mais avec un certain panache, les deux sauveteurs vont réussir leur mission. Malheureusement, comment traverser le royaume incognito quand la trombine d'un des fuyards est sur toutes les pièces de monnaie ? Reprenant la légende du futur Louis XVI arrêté à Varennes, les scénaristes multiplient les séquences de dénonciations, captures et évasions jusqu'à plus soif. Les comédies sont une autre source d'inspiration. Avec un clin d'œil à Don Quichotte ou à la 7e compagnie, tout le monde aura son quart d'heure de rire. Le dessin est signé Christian Paty. Loin de ses Blondes fétiches, le dessinateur n'en est pas sa première incursion dans le registre de la Comédie historique. À la différence de l' Odyssée de Pénélope, les décors sont beaucoup plus fournis, plus détaillés. Et puis, les hommes occupent une place plus large ; même si on comprend que les femmes sont les véritables maîtresse du jeu. Outre le fait d'être extrêmement agréable à lire, le trait caricatural se révèle idéal pour ce type de récit. Les expressions sont décuplés, les caractères dévoilés dès le premier regard. Et puis il y a Arnaud le transformiste, déjanté à souhait qui, s'il ne fait pas rire le roi, nous rend hilare à chacune de ses boulettes. Seul le final est un peu déstabilisant. Le roi libéré, on ignore si ce duo de choc a encore une raison d'être. Bien sûr, on se doute que oui et c'est tant mieux car on a hâte de retrouver ces deux énergumènes dans de nouvelles aventures qu’on espère toujours aussi rocambolesques.


Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 4438

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Les Gastéropotes - Salades de Saisons
Voir la fiche produit
Planche originale double page CARTHAGO ...
Voir la fiche produit
Prise d'otage en Aveyron
Voir la fiche produit
marlysa tome 9 - retour à tolden
Acheter sur BD Fugue
les aventures du gottferdom studio tome 1 - le fainéant des anneaux
Acheter sur BD Fugue
Entre terre et mer tome 1 - Le Grand Banc
Acheter sur BD Fugue
liberge
espace pub super vilains
Retourner en haut de page