0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Les oubliés de Prémontré

Les oubliés de Prémontré

Les oubliés de Prémontré
 
Scenario: Stéphane Piatszek
Dessin et couleurs: Jean-Denis Pendanx
Éditions: Futuropolis

 
En pleine première guerre mondiale, l’asile de Prémontré est sur la ligne de front. Oublié par les français, occupé par les allemands, la vie à l’hospice est rude et laborieuse. Mais pour Clément, jeune gardien, l’important semble ailleurs.
Une magnifique histoire d’amour fraternel et pleine d'humanité en pleine guerre; superbement mise en image par Jean Denis Pendanx.
 

En ce beau mois d'août 1914, l'asile de Prémontré, près de Soissons, accueille un nouveau gardien. Clément se voit expliquer le métier par Monsieur Loisel, le gardien chef. Profitant de la mobilisation du chauffeur de l'ambulance, le jeune homme change rapidement de poste. Seulement Clément cache un secret: il est en réalité Clémence et sa présence à l'asile ne semble pas relever du simple travail. Malheureusement, avec la guerre et la poussée des troupes de Guillaume II, Soissons est évacuée. Monsieur Letombe, l'économe de l'hospice cherche bien de l'aide à la préfecture mais les 1200 malades ne constituent pas une priorité pour les autorités françaises qui refusent de les évacuer loin de la ligne de front. Abandonnés de tous, les patients et les gardiens sont livrés à leur sort et les Allemands prennent rapidement procession de l'abbaye. Tout doucement, la vie reprend ses droits même si les réquisitions allemandes la rendent particulièrement dure. Pour Clémence, c'est l'occasion de dévoiler la raison de sa présence. Fille de négociant de Champagne, sa sœur, gravement brûlée et murée dans le silence depuis sa naissance. Grâce à la mère supérieure et à Letombe, elle retrouve cette sœur oubliée.  Mais en période de guerre, rien n'est jamais réellement simple.

Près de Soissons, l’abbaye de Prémontré est un monumentt emblématique, un lieu de promenade à vélo ou en famille. Mais combien sont-ils à savoir ce que le bâtiment a vécu lors de la première guerre mondiale ? Cet oubli, Stéphane Piatzszek le comble aujourd’hui en mêlant la grande et la petite histoire. C'est ainsi que l'on découvre Clément, jeune employée à l'asile. Il s'intègre rapidement, tout en tournant autour du bâtiment des femmes. Devant la fuite des autorités des médecins, seuls les gardiens et les bonnes sœurs restent veiller les malades. Les amitiés se tissent et doucement la vérité se fait jour. Clément est en réalité Clémence et elle est à la recherche de sa sœur. Malgré les difficultés, Clémence,  plus forte que bien des hommes, ne laissera pas tomber. Il faut dire qu'elle peut compter sur l'économe Letombe puis sur le commandant Huebner pour l'aider. On l’aura donc compris, le scénariste dresse une sacrée série de portraits de personnages forts. Il n'oublie pas les événements qui nous prouvent que même en temps de guerre, les « fous » restent des personnes comme les autres ; plus humaines parfois même... Elles aiment danser, savent travailler... Il en va de même pour les Allemands, loin d'être les bêtes féroces que la propagande française présentait, ils s'avèrent beaucoup plus concernés par les patients que les officiels tricolores. C'est un des tours de force du scénariste de l'Aigle et la salamandre que de rendre foi l'homme. L'ensemble est renforcé par le dessin au pinceau toujours aussi touchant de Jean-Denis Pendanx. Le dessinateur de Le maitre des crocodiles et d’Au bout du fleuve donne corps aux personnages. Visage émacié, expressions travaillées, les malades, même, sont criants de réalisme. L'autre star de l'album est l'asile de Prémontré et là aussi, il crève les pages ! Les bâtiments sont somptueux et leur isolement parfaitement rendu. Si vous ajoutez à cela la colorisation qui sait jouer sur les saisons, les situations et  les émotions ; vous obtenez un superbe album comme seul les éditions Futuropolis savent faire.

Avec ces Oubliés de Prémontré, c'est bien plus qu'une histoire d’amour fraternel en temps de guerre. L'album permet de découvrir, ou redécouvrir, un bâtiment emblématique  de l’Aisne et son histoire tragique, comme il en existe tant à travers la France.
 

Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 2906

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Sigurd et Vigdis T02
Voir la fiche produit
Brumes sanglantes
Voir la fiche produit
Les Indes noires
Voir la fiche produit
Noirs Lents Demains
Voir la fiche produit
Journal d'un fantôme (nouvelle édition)
Acheter sur BD Fugue
Une vie sans barjot avec ex-libris offert
Acheter sur BD Fugue
Energies extrêmes
Acheter sur BD Fugue
gilson
liberge Terpant
Retourner en haut de page