0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article lightfall

lightfall

Acheter sur BD Fugue

Lightfall

Tome 1-  La Dernière Flamme

Scénario : Tim Probert
Dessin : Tim Probert
Couleurs : Tim Probert
Editions : Gallimard
Note : coup de coeur 

 

Avec Lightfall, Tim Probert nous propose une bd jeunesse d'une très haute qualité. Un récit de type fantaisie riche en surprises, basé sur l'aventure, l'amitié et surtout le dépassement de soi. Une quête captivante où l'univers, et les personnages sont vraiment envoûtants, le tout rehaussé par de sublimes illustrations. Une Bd à se procurer sans tarder.
 


Béatrice, dite "bea", vit dans le monde d'Irpa, une contrée lointaine et imaginaire. C'est une jeune fille dégourdie, curieuse et intelligente, elle passe la majeur partie de son temps le nez dans ses bouquins, ou à sillonner la forêt en quête de plantes utiles à la réalisation des potions de son grand-père. Ce dernier possède une échoppe, la boutique du cochon-sorcier situé dans la grande forêt au nord-ouest d'Irpa. Il est préparateur de potions, sorte de mage et gardien de la flamme sacrée. Depuis qu'il a confié cette petite fiole emplie d'une flamme intarissable à bea, elle ne s'en sépare jamais et la considère comme une lumière bienveillance et rassurante.
Un jour, alors qu'elle part en forêt en quête d'ingrédients pour réaliser une potion de vitalescence, commandé par madame Obelarde à son grand-père, elle tombe, dans tous les sens du terme, sur Cadwallader. Cad est un Galdurien, sans doute le dernier représentant de son espèce et on peut dire qu'il est arrivé à point nommé, au moment précis où bea tombait de la branche d'un arbre sur lequel elle venait de ramasser de la sauge-mousse.
Après avoir rapidement fait connaissance et remercié son sauveur, bea accepte de l'accompagner à la boutique voir son grand-père, car par le plus grand des hasards, Cad était dans les parages afin de porter d'anciens documents Galdurien qu'il désirait faire traduire par le cochon sorcier. Mais arrivé sur place ce dernier a disparu. Il a laissé une lettre à l'attention de bea. Un pli où il lui explique les motivations de son départ inopiné : il a négligé depuis trop longtemps un devoir de la plus haute importance et se doit de partir en direction du dormeur sans repos, afin d'y vérifier un sceau. Ses quelques lignes incompréhensibles pour bea sont ses seuls indices et les mots de son grand-père résonnent dans sa tête tel une invitation à le rejoindre, malgré les dangers qu'il faudra sans doute braver. Bea est partagé entre la culpabilité de l'avoir laissé seul trop longtemps, l'envie de le retrouver et la peur d'affronter ses limites et ses angoisses. Mais très vite la joie de vivre et l'enthousiasme de Cad la persuade et ils se mettent tous deux, accompagnés de nimm le chat, en route vers l'aventure. Pour nos deux compères, cette quête pleine de rebondissements les conduira sur les traces du cochon sorcier, mais ils feront également la découverte de nombreux vestiges concernant l'histoire d'Irpa et  les raisons presque oublié qui en un temps jadis l'on plongée dans l'obscurité.
Vous l'aurez compris, avec Lightfall Tim Probert signe une œuvre que l'on n'est pas prêt d'oublier, car bien que les thèmes abordés soient fréquemment utilisés, il parvient avec ce récit haut en couleur à nous conquérir. Dans cet univers singulier, nos héros se révèlent au fur et à mesure de la lecture, ils s'étoffent, laissant petit à petit transparaître leurs forces et leurs faiblesses. Ici, la psychologie des personnages est amenée avec suffisamment de complexité pour les rendre intéressants, nous permettre de nous reconnaître en eux et de profondément nous y attacher. Une belle histoire d'amitié qui se lie autour d'une surprenante quête où il sera question d'optimisme, de courage, de confiance et de dépassement de soi.
Le dessin tout simplement somptueux est également une véritable valeur ajouté. Dans un style manga, cartoon à mi-chemin du jeu vidéo, les influences sont multiples et vraiment maîtrisées. De la colorisation au découpage, tout fonctionne merveilleusement bien. Les traits des personnages sont singuliers et expressifs, évoluant dans des paysages de toute beauté où couleurs et luminosité titillent nos pupilles.
Lightfall est le premier album de Tim Probert et se révèle être les prémices d'une série plus que prometteuse. Dans ce premier opus de la saga, il déroule son intrigue à la manière d'un film d’animation digne des studios Ghibli.
Une série jeunesse qui saura réveiller l'enfant qui sommeille en vous. Un conte fantastique à se procurer sans tarder, pour tous les amoureux d'aventure, d'amitié et de découverte.

 


Sébastien
Chroniqueur
La Bande Du 9
 


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 4364

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

album Ariane Dabo 4 dédicacé
Voir la fiche produit
Le Village aérien
Voir la fiche produit
album Ariane Dabo 2 dédicacé
Voir la fiche produit
Robur le conquérant
Voir la fiche produit
contes de garnements et galopins ; le vilain Pierre Lapin et ses ...
Acheter sur BD Fugue
Le club des baby-sitters tome 1 - l'idée géniale de kristy
Acheter sur BD Fugue
Le club des baby-sitters tome 2 - le secret de lucy
Acheter sur BD Fugue
annonce boutique
espace pub Appréhendez la bande desinnée autrement
Retourner en haut de page