0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article MER D'ARAL

MER D'ARAL

Acheter sur BD Fugue
MER D’ARAL
 
Scénario : José Carlos Fernandes.
Dessin : Roberto Gomes.
Editeur : Editions du Long Bec.
 
Pour ceux qui ne le savent pas, la mer d’Aral est une mer intérieure, située entre le Kazakhstan et l’Ouzbékistan, sur le point de disparaitre. C’est également le point de départ de ce recueil de nouvelles graphiques. Cinq histoires totalement différentes se succèdent et permettent de découvrir l’univers de José Carlos Fernandes et de Roberto Gomes. Une agréable découverte notamment au niveau des dessins qui sont magnifiques !
 


La première de ces nouvelles traite de la Mer d’Aral qui a donc donné son nom au recueil. On y découvre une région aride et désertique avec des décors post-apocalyptique suite au recul de celle-ci après sa surexploitation. En effet, de nombreuses infrastructures portuaires et même des bateaux se retrouvent à des kilomètres du point d’eau et sont abandonnés au désert et à la rouille. Dans cet environnement hostile, les hommes tentent de s’adapter tout comme les poissons… Mais pour cela, il faut parfois être prêt à tout et surtout au pire comme le prouve la chute de cette nouvelle fantastique…
 

La seconde, peut-être la plus surprenante, nous montre un vieil homme qui doit supporter de vivre avec un bœuf sur un toit ! Une histoire de karma peut-être…

La troisième nous révèle les réflexions d’un mort à propos de la façon dont ils sont habillés. Il se désole du mauvais choix des vivants qui les obligent à errer dans l’au-delà avec des frasques ridicules ou des vêtements trop petits… pour l’éternité ! Cela vaut bien une petite vengeance…

L’avant-dernière, elle, parle d’une jeune femme dont le rêve est d’assister à l’inauguration du canal de Panama. Pour cela, elle est prête à accepter de nombreuses choses et à attendre très longtemps…

Enfin, le recueil s’achève sur la nostalgie d’un vieil éleveur de saumon qui regrette l’époque à laquelle il entrainait ses poissons à remonter les rivières à contre-courant.

Les auteurs, José Carlos Fernandes et de Roberto Gomes, nous livrent un recueil de nouvelles graphiques aussi étonnantes qu’hétéroclites. En effet, ces cinq nouvelles se révèlent vraiment différentes tant sur la forme que sur le fond. Trois d’entre elles sont extrêmement courtes et cela en est même parfois surprenant.

Le niveau est également très différent entre chaque histoire mais c’est l’écueil, d’ailleurs fréquemment rencontré dans ce type d’ouvrage.

Malgré tout, j’ai pris du plaisir à le lire. La première sur la mer d’Aral est plutôt bien construite et délivre un message environnemental plutôt intéressant même si ce n’est peut-être pas volontaire. La dernière, sur l’éleveur de saumon, plus drôle, permet de finir sur une note humoristique grâce à un humour décalé voire absurde.

D’une façon générale, plus que les scenarii des différentes histoires, c’est la qualité des dessins de Roberto Gomes que j’ai le plus apprécié : les panoramas de la mer d’Aral avec ces décors de fin du monde où le côté graphique de l’élevage de saumon sont vraiment magnifiques. Le tout est réhaussé par le très beau travail sur les couleurs.

Un recueil inégal donc mais sympathiques et aux dessins magnifiques !


François
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 2980

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Album Déracinés Tome 1 dédicacé
Voir la fiche produit
Test Couverture Jeu d'Ombre Tome 1
Voir la fiche produit
Ganesha 5 steampunk
Voir la fiche produit
Anastasia 1 - Le marché aux ...
Voir la fiche produit
RN 83 - l'hôtel
Acheter sur BD Fugue
Trou de mémoire tome 1
Acheter sur BD Fugue
les imprévisibles
Acheter sur BD Fugue
quidam
Merwan The Babe tome 1
Retourner en haut de page