0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Monika T02 - Vanilla dolls

Monika T02 - Vanilla dolls

Acheter sur BD Fugue
Scénariste : Thilde Barboni
Dessin et couleur : Guillem March
Editions : Dupuis
 
Libérée de prison, Monika se déguise pour les Vanilla Dolls. Elle se met, néanmoins, à nue, sans fard toujours à la recherche de sa sœur, de la vérité. Dans  cette quête, elle reste toujours en danger. Heureusement, elle peut compter sur les hommes : Théo, Christian et un allié insoupçonné.
 
Monika sort de prison, après 6 mois de détention préventive. En effet, la police la suspectait d’être à l’origine d’une série d’explosions, après avoir découvert des explosifs dans son atelier.


Elle retrouve Théo qui a bien avancé dans la construction de son humanoïde. Pour se cacher plus efficacement, et gagner un peu d’argent, il sert d’ingénieur du son à des groupes de rock. Un de ceux-ci, les Vanilla Dolls, engage Monika pour jouer les poupées sur scène. Même si sa prestation est remarquée, désormais, Monika déteste se grimer. Ce qui n’a pas changé, c’est sa volonté de retrouver sa sœur, Erika, de la comprendre et de l’empêcher de faire une bêtise. Elle remue ciel et terre, va jusqu’à menacer la police et utiliser sa relation avec Christian, devenu ministre de l’intérieur. Ce qu’elle n’avait, en revanche pas prévu, c’est que l’invention de Théo et les agissements d’Erika puissent être liés et que pour se sortir de ce traquenard, elle allait devoir affronter sa sœur ainsi que leur passé.
 
Ce second tome est beaucoup plus lisible que le précédent. En effet, Thilde Barboni nous avait volontairement égarés dans de nombreuses intrigues emboitées. Ici, elles convergent afin d’aboutir à la résolution. La rivalité entre les sœurs joue toujours un rôle primordial. Le second rôle incarné par Théo va prendre de l’épaisseur.


Et que dire de Philip, l’humanoïde inventé par ce génial geotrouvetout. N’oublions pas le nouveau ministre de l’intérieur qui, quoique que moins présent joue un rôle important. Bref, tous les personnages sont étoffés et c’est tant mieux : ils sont moins manichéens et deviennent plus humains.

Pour le dessin, il n’y a pas de bouleversements par rapport au précédent album. Dès la couverture, on plonge dans un univers mélange de I Robot et du thriller érotique Eyes Wid Shut de Kubrick. Tout le talent de Gullem March est de prolonger cette alchimie dans tout l’album. Les personnages nous font vibrer tant ils ont l’air humain et la gente féminine est toujours aussi envoutante.

A noter la présence d’un carnet de croquis bonus à la fin de l’album, dans le style bonus DVD, des plus réussit.

Ce diptyque est donc un franc succès. Une seule précaution : lire les deux tomes ensemble !


Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3061

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

recherche Miss Deeplane
Voir la fiche produit
Reservé
Ex-Libris Carmen Mc Callum
Voir la fiche produit
Planche originale Androïdes tome 4
Voir la fiche produit
Portfolio Lola avec Dédicace Luxe
Voir la fiche produit
Azrayen' - intégrale
Acheter sur BD Fugue
Michel Vaillant tome 42 - trois cents à l'heure dans Paris
Acheter sur BD Fugue
la vavache tome 1 - plif ! plaf ! plouf !
Acheter sur BD Fugue
annonce boutique
espace pub Appréhendez la bande desinnée autrement
Retourner en haut de page