0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article M.O.R.I.A.R.T.Y T01

M.O.R.I.A.R.T.Y T01

Acheter sur BD Fugue
M.O.R.I.A.R.T.Y T01
Empire Mécanique 1/2

Scénario : Fred Duval et Jean-Pierre Pécau
Dessin : Stevan Subic
Couleur : Scarlett Smulkowski
Couverture : Nicolas Siner
Editions : Delcourt
 
 
C’est un Sherlock Holmes dans un Londres steampunk que nous retrouvons dans cette nouvelle série. Et c’est toujours un plaisir de lire une aventure originale du célèbre détective, surtout quand c’est bien fait.
 


Londres, 1899, Sherlock Holmes démasque un ingénieux automate qui se faisait passer pour un humain. Pour lui, la construction d’une telle machine nécessite un génie doté de formidables ressources. Un seul nom lui vient en tête : Moriarty, même s’il est absolument sûr de l’avoir vu mourir dans les chutes du Reichenbach des années auparavant. Au même moment son frère Mycroft l’informe qu’il surveille Li Mei, veuve et héritière de l’empire industriel d’armement d’Alfred Nobel. Enfin, un avocat, proche du docteur Jekyll, sollicite l’aide d’Holmes pour retrouver son ami, alors qu’une des fréquentations du docteur, le monstrueux Mr Hyde sème la terreur à Londres. Le grand détective se rend vite compte que toutes ces affaires sont liées…
 


On ne manque pas d’adaptations de Sherlock Holmes ces dernières années, certains pourraient penser qu’on arrive à saturation mais de mon point de vue, tant qu’il y a de la qualité et de l’originalité, pourquoi bouder son plaisir.
Et de la qualité il y en a dans cet album, le scénario est complexe sans être compliqué, l’intrigue avance sans temps mort en réussissant à bien doser scènes d’action et d’exposition.
De l’originalité, il y en a aussi. Pour commencer, les scénaristes croisent deux figures de la littérature victorienne en incluant le docteur Jekyll (et son alter ego Mr Hyde). Il est vrai que ce ne sont pas les premiers à le faire, on se souvient de la collection 1800 chez Soleil ou de la Ligue des Gentlemen Extraordinaires d’Alan Moore. Néanmoins, cela fonctionne bien et constitue une plus-value indéniable.
 


La principale nouveauté est la dimension steampunk de ce monde, on y trouve des automates, des ascenseurs, des fiacres automatiques, des dirigeables et autres aéronefs. L’idée est bonne, et à ma connaissance, n’avait pas encore été exploitée. Le seul bémol est que j’aurais aimé voir le côté steampunk encore plus présent dans la vie quotidienne, dans les habits, les décors et surtout dans les méthodes d’Holmes. A mon sens, il est possible de mieux exploiter le potentiel de cette idée.
Stevan Subic a aussi un style original, loin d’un dessin lisse et esthétisant, il utilise l’encrage pour renforcer les traits marqués de ses personnages. Cela peut diviser, mais moi j’aime cette ambiance sombre d’un Londres sale et mal famé, ajoutant parfois une petite touche horrifique.


Christophe
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3627

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Krys Farell - Menace biologique
Voir la fiche produit
album Ariane Dabo 2 dédicacé
Voir la fiche produit
Krys Farell - Opération Wild Boars
Voir la fiche produit
Brumes sanglantes
Voir la fiche produit
Les aventures extraordinaires de nelson lobster tome 3
Acheter sur BD Fugue
jojo's bizarre adventure - stardust crusaders tome 12
Acheter sur BD Fugue
ysoline tome 1 - comme un poisson dans l'eau !
Acheter sur BD Fugue
gioux
espace pub chaillé
Retourner en haut de page