0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Pygmalion et la vierge d'ivoire

Pygmalion et la vierge d'ivoire

Acheter sur BD Fugue
Pygmalion
et la vierge d’ivoire
 
Scénario : Serge Le Tendre
Dessin et couleurs : Fréderic Peynet
Éditions : Dargaud
 
Ayant vu Aphrodite dans un songe, Pygmalion va tout faire pour donner vie à son rêve. Et tant pis si son entourage ne manque pas d’en souffrir.
Serge Le Tendre et Fréderic Peynet nous livre une version précise et joliment illustrée du mythe de Pygmalion. Un album pour les amoureux de mythologie et de belle histoire romantique tout autant qu’un leçon de vie.
 

Même si Chypre est l'île d'Aphrodite, prendre la mère le jour dédié à Poséidon sans l'autorisation des propetides, les prostituées sacrées, est un sacrilège. Ce blasphème, Anthéos, notables de la cité d’Amathous va le payer de sa vie. Pour Pygmalion, son fils, lui aussi sur le bateau, le sort est plus clément puisqu'il se réveille trois jours plus tard. Entre-temps, il a vu son père franchir le Styx grâce à l'intervention de la déesse Aphrodite. Cette vision va le bouleverser. En tant qu'apprenti sculpteur, il va tenter de reproduire la beauté de la déesse. Malheureusement en vain ! Et ce n'est pas Agapé, la jeune fille que lui a promis son père et qui lui sert de modèle qui réussit à lui faire oublier son rêve. Même Copias, son maître, sur le départ pour le grand concours à Olympie, lui suggère d'oublier cette vision et de s'ouvrir aux femmes. Pour partir, il lui demande aussi de l'argent et met en gage une « corne de licorne des mers » d'un blanc étincelant. C'est Eros, le messager des dieux qui guide Pygmalion vers cet ivoire presque magique. Et effectivement, la statue, prénommée Galatée est divine. À tel point que Pygmalion semble en être tombé éperdument amoureux. C'est oublier un peu vite la volonté d'Agapé…

Comme de nombreux gamins avant lui, Serge Le Tendre a rêvé d'accompagner Hercule ou Ulysse dans leurs aventures. Devenu adulte, il a découvert que tous ces héros étaient plutôt méconnus. Devenu scénariste, il a décidé de consacrer des albums à ces héros mythologique. Après Tirésias, illustré par Christian Rossi, c'est autour de Pygmalion. Attention, il ne faut pas confondre avec Bygmalion et sa sombre affaire de financement illégal de campagne électorale. Non, Pygmalion est le nom d'un sculpteur qui manqua de devenir fou d'avoir aimé sa Galaté, sa statue de la déesse Aphrodite; mais je vais déjà trop vite et revenons à l'album. Il s'ouvre sur une scène presque courante dans l'Antiquité : deux pères se mettent d'accord pour arranger un mariage entre leur rejeton. Une fois n'est pas coutume, ce n'est pas la promise qui rejette cette union. Et puis, le promis s’oppose ouvertement à son père sur son avenir et les dieux lui donnent raison en envoyant un dragon des mers assassiné son géniteur. Cette phase d'exposition est assez rapide et permet au scénariste d’installer les personnages, le décor et l’intrigue. Ayant vu Aphrodite dans un songe, Pygmalion va essayer de représenter sa beauté, sa perfection dans une statue. Sauf que, ne serait-ce que frôler la beauté d'une déesse est quelque chose de presque impossible et cette quête va occuper une bonne partie de l'album, nous obligeant à réfléchir à la relativité de la perfection. Lorsqu'enfin, Pygmalion atteint cette perfection, il va se retrouver confronté à la jalousie de son maître et au sentiment de trahison de sa promise. Et les deux vont avoir des conséquences funestes jusqu'à ce qu'Aphrodite, répondant à son désir insensé, ne donne vie à la statue. L'ensemble donne un album au rythme soutenu et agréable dans lequel le scénariste distille les informations mythologiques indispensables à la compréhension de manière judicieuse et sans lourdeur. L'album multiplie également les ponts entre les deux époques comme si le mythe préparait notre modernité. C'est Frédéric Peynet qui met en image cette histoire. Le trait est réaliste et d'une grande sensibilité sachant aussi bien montrer la violence que la douceur. Les visages des personnages sont travaillés avec un grand souci du détail et un soin encore plus marqué pour ceux de nos trois héroïnes. Les apparitions divines sont judicieusement travaillées grâce une colorisation extraordinaire.

C'est au final un album qui ravira les amoureux de mythologie antique mais aussi, et peut-être même surtout, tous ceux qui apprécient les comédies romantiques intelligentes et intemporelles.


Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 4364

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

The Babe tome 1
Voir la fiche produit
20 ans du guerre
Voir la fiche produit
Sigurd et Vigdis T01
Voir la fiche produit
Hachel - Dédicace à l'encre Dic ...
Voir la fiche produit
Floc'h tome 1 - ma vie
Acheter sur BD Fugue
crime school tome 1 - la rentrée des crasses
Acheter sur BD Fugue
nab tome 8 - ramdam sur le rift
Acheter sur BD Fugue
annonce boutique
espace pub Appréhendez la bande desinnée autrement
Retourner en haut de page