0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Sherlock Holmes les Chroniques de Moriarty T02 Accomplissement

Sherlock Holmes les Chroniques de Moriarty T02 Accomplissement

Scénario : Sylvain Cordurié
Dessin : Andrea Fattori
Couleurs :  Axel Gonzalbo
Couverture : Bertrand Benoît
 

 
Fin de l’aventure mystique consacrée au meilleur ennemi de Sherlock Holmes et qui le confrontera aux limites de ses pouvoirs occultes. Un tome riche sur un personnage passionnant.
 
Moriarty, revenu d’entre les morts après un séjour dans une dimension infernale, est en quête des derniers exemplaires du Necronomicon afin de les détruire. Lui-même étant devenu une incarnation vivante du sombre livre, il ne connait que trop bien les dégâts qu’il peut causer et souhaite empêcher définitivement l’arrivée des Anciens Dieux sur Terre. Après avoir détruit l’exemplaire se trouvant à Naples, il compte se rendre en Turquie puis à New York, toujours accompagné des fidèles Noble Odd et Miss Rutherford, afin de finir la tâche qu’il s’est fixé. Evidemment, des livres aussi rares que puissants sont aux mains de personnes prêtes à tout pour les protéger et qui ont le pouvoir de les défendre. Tout le génie criminel de Moriarty et sa maîtrise des arts occultes ne suffiront peut-être pas cette fois à le faire triompher des adversaires qui l’attendent…



Complément indispensable au dyptique Sherlock Holmes et le Necronomicon, ces chroniques ont la bonne idée de mettre en vedette James Moriarty, le double maléfique du célèbre détective et sans doute le personnage le plus intéressant de l’univers holmésien après Holmes lui-même. Il y avait donc matière à produire un récit passionnant. Mission d’autant plus réussie qu’aux qualités propres du Moriarty de Conan Doyle, Sylvain Cordurié y a ajouté une dimension occulte parfaitement crédible dans le contexte fantastico-horrifique de la collection 1800. Ce tome est l’occasion pour le scénariste, en parallèle de la quête des Necronomicon, de nous en dévoiler plus sur le passé de Moriarty et en particulier sur son initiation aux arts magiques. Par ce fait, il donne plus d’épaisseur au personnage tout en enrichissant son univers d’éléments qui, on le sent, auront leur importance un jour prochain. Car si la fin, relativement ouverte, nous laisse un peu sur notre faim, c’est sans doute que les éléments encore mystérieux comme le destin immédiat de Moriarty nous seront dévoilés dans une des séries à venir.
Au dessin, Andrea Fattori adopte un style parfaitement adapté à ce qu’on est habitué à voir sur les différentes séries de la collection tout en y apportant ses qualités propres, mise en scène dynamique et personnages expressifs. Et on peut toujours compter sur les couleurs d’Axel Gonzalbo pour contribuer à instaurer cette ambiance propre aux albums de Sherlock Holmes.


Christophe
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3208

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Dédicace couleur Malvoulant
Voir la fiche produit
Les Indes noires
Voir la fiche produit
Quatre larmes sur un voile de ...
Voir la fiche produit
Les Arcanes du "Midi-Minuit" Tome 11 - L’Affaire des origines - Jim ...
Acheter sur BD Fugue
Le matin des suaires brulés tome 3 - le coeur du verger
Acheter sur BD Fugue
noob tome 7 - la chute de l'empire
Acheter sur BD Fugue
grain de liberté
espace pub Appréhendez la bande desinnée autrement
Retourner en haut de page