0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Sillage 19 Temps mort

Sillage 19 Temps mort

Scénario : David Morvan
Dessin et couleur : Buchet
Editions : Delcourt

 
Navis va mourir. Cherchant à protéger un couple de créatures pouvant manipuler le temps, la jeune femme se retrouve la proie de milliers de robots furieux. Mais d’où vient le véritable danger ? Une nouvelle aventure de Navis, pleines de rebondissements et avec une narration des plus originales.

 
Navis est dans une situation délicate. Chose habituelle, s’il en est. Mais ses compagnons d’infortune sont plus nombreux et plus proches que d’ordinaire. Le migrant Bobo l’accompagne ainsi que Snivel, son robot. La surprise vient de la présence de Yannsei et de Juliette. La petite troupe fait face à une horde de robots furieux. Et exceptionnellement, ce n’est pas la jeune humaine qui est à l’origine de ce chambardement. Non, la cause provient de trois ethnologues de la planète Grahh-à. Mais c’est surtout leur découverte qui met tout Sillage en émoi ! Un sarcophage jeoosigan ! Ces créatures sont capables de manipuler le temps. C’est pour cette raison que le supra-directoire les considère comme extrêmement dangereux et qu’il les extermine. C’est pour cela aussi que le magistère les accueille, renforçant ainsi l’autonomie de son convoi. Et quel meilleur endroit pour assurer leur sécurité que la biosphère de Navis ?
 
 
Avec les fêtes, arrive le Sillage nouveau ! Je ne me permettrai pas de critiquer la politique éditorial des maisons d’édition. Je préfère rendre hommage à JD Morvan et Philippe Buchet. Ce nouvel opus porte le numéro 19. Cela fait presque 19 ans, donc, que la série dure. 19 ans que les deux artistes font leur travail. Et ils le font bien !
Coté scénario, tout d’abord. Morvan choisit une narration qu’on aurait pu croire très décousue. Débutant par la fin, il remonte les fils des événements à travers de nombreux flashbacks propres à chaque personnage. Il colle ainsi à son idée de départ : manipuler le temps comme peuvent le faire les jeoosigans.

JD Morvan n’oublie pas pour autant de consolider celle qui est l’âme de la série : Navis. La jeune femme est prise de question existentielle, ce qui lui confère davantage d’épaisseur et d’humanité. Ce qui permettra à son créateur de la lancer dans de nouvelles aventures. 
 
C’est enfin l’occasion de dresser une critique acerbe de notre société. De la manipulation des masses à la destruction d’espèces menacées en passant par la place des machines, les parallèles entre Sillage et la Terre sont omni présents.
Coté dessin, rendons à César ce qui appartient à Philippe Buchet. Rares sont les dessinateurs actuels qui restent fideles à leur série. Après 19 années passées à ses cotés, le dessinateur rémois est toujours fidele à son héroïne. Mieux, son style n’a pas pris une ride. Certes, il a évolué depuis A feu et à cendres mais la finesse du trait reste toujours sa grande force. Le souci du détail et la justesse des couleurs  sont également les autres points  forts de la série.

Avec une régularité d’horloger suisse, les Sillage se suivent et conservent leurs originalités. Ce sont elles qui en font une série franco-belge de Science Fiction de référence. Cela dure depuis 1998 et il n’y a aucune raison que cela change !


 


Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3414

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

La vache de l'Espace
Voir la fiche produit
Recherche Androïdes Tome 4
Voir la fiche produit
Recherche Carmen Mc Callum
Voir la fiche produit
Star Wars épisode III - La revanche des siths
Acheter sur BD Fugue
le syndrome de hyde tome 2 - seconde nature
Acheter sur BD Fugue
étoile tome 2 - l'homme chien
Acheter sur BD Fugue
Hit the Road en Noir et Blanc
ortiz ortiz
Retourner en haut de page