0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Le retour

Le retour

Scénario, dessin et couleurs : Bruno Duhamel
Edition : Grand Angle

 
Lorsqu’un immense artiste contemporain revient sur ses terres natales, il souhaite les protéger et les mettre en valeur. Malheureusement, le narcissisme et la mégalomanie du personnage doivent prendre en compte la violence des promoteurs immobiliers.
Une œuvre magistrale tant du point de vue de la thématique, que de la narration et du dessin.
 
L’ile de Lanzarote est en deuil. Son fils prodigue, Cristóbal est mort. La thèse officielle : un accident de la circulation mais la police ne souhaite omettre aucune piste. C’est l’inspecteur Ramirez qui est chargé de l’enquête. Mais attention : discrétion obligatoire ! Il est hors de question de faire des vagues. Le sujet est ultra sensible. Pour résoudre ce mystère, l’inspecteur s’immerge dans le passé de Cristóbal ; et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a été agité.

Le jeune Cristóbal est né sur l’ile, d’une mère aimante et d’un père alcoolique et colérique. Adulte, il s’installe à New York où il va connaitre la gloire. Au sommet de sa carrière, il revient sur « son » ile et le retour va être des plus mouvementé. L’artiste s’insurge contre les promoteurs immobiliers qu’il accuse de dénaturer l’ile. Furieux, il démoli un engin de chantier.

Suite à son arrestation, il convoque la presse et fait part de son projet : transformer l’ile en une immense œuvre d’art. Il invite ses amis et stars de l’art contemporain : Picablo, Tom Gerry, Franck Souline…  Ensemble, ils développent une station touristique écologique où l’art est l’alpha et l’oméga. Si les débuts sont grandioses, la jalousie, les rancœurs et l’appât du gain ne sont jamais loin. Quand à Cristóbal, son tempérament caractériel et colérique ne réussit pas totalement à cacher une pointe de narcissisme et de mégalomanie.
 
Les éditions Grand Angle nous ont habituées à explorer de nouvelle thématique. Que se soit L’érection ou L’adoption, en passant par Folle Cuisine (et j’en passe), les sujets étaient dangereux mais la réussite toujours au rendez vous. Avec Le retour, elles franchissent un nouveau cap. Elles permettent à Bruno Duhamel de réaliser une adaptation très libre de l’œuvre de César Manrique sur l’ile de Lanzarote. Et si la tache prend des allures de montagnes, elle est loin d’accoucher d’une souris. Le récit prend la forme, assez classique, d’une enquête policière sur un accident de la route. Simple prétexte à une série de flashback retraçant la vie de Cristóbal. C’est là que se situe le tour de force de l’auteur. Habituellement, l’époque contemporaine est colorisée en couleurs réelles et le passé dans des tons délavés. Ici, c’est le contraire qu’a choisi Bruno Duhamel. Le passé est ce qu’il y a de plus important, il est donc traité en quadrichromie. A la lecture, cela fonctionne immédiatement et il n’y a aucun risque de méprise. Aucune méprise non plus sur l’enjeu de ces récits croisés : le lecteur a toutes les informations entre les mains pour se faire sa propre conviction sur l’art, la société de consommation… sur notre vie en général.
 
Cet album est tout à la fois un petit bijou de narration et un ovni dans sa thématique. On prend plaisir à faire défiler les pages puis on referme l’album avec autant de questions en tête qu’une veille d’épreuve de Bac philo.

 

Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 2897

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Robur le conquérant
Voir la fiche produit
Topaze Tome 02
Voir la fiche produit
LA PARTIE DE BOULES
Voir la fiche produit
harlem tome 2 - le monstre de san pedro
Acheter sur BD Fugue
je suis pas petite !!! tome 2 - le petit deuxième
Acheter sur BD Fugue
le Père Goriot ; intégrale
Acheter sur BD Fugue
gilson
Tolden louis
Retourner en haut de page